Rivista DMA

Femmes pour la communion

Femmes pour la communion

“Comme il est bon, Seigneur, de vivre ensemble et de s'aimer comme tu nous aimes", disons-nous avec le cantique dans notre assemblée liturgique. Et nous sommes convaincues que la beauté du vivre ensemble peut-être une rhétorique si nous ne faisons pas référence à l'évangile "aimez-vous comme je vous aime". Dans la vie concrète se présente des perplexités au sujet de la "joie de la vie communautaire". Nous l'exprimons dans les partages entre nous, dans les confidences que nous échangeons, dans les vérifications de nos projets, quand nous décantons chaque vision idéalisée, loin des fatigues réelles et des difficultés.

Au cours du mois de mai, nous avons reçu une belle lettre de mère Yvonne, au titre attrayant : "Le trésor précieux de l'esprit de famille" . Cela fait du bien de la relire et d'y réfléchir. Elle recharge l'esprit de bonnes idées, remplit le coeur de sentiments positifs, régénère les énergies et relance les gestes de confiance.
Ce numéro de la revue nous confronte avec l'expérience de l'être ensemble entre idéal et réalité. Il nous propose le thème des relations interpersonnelles fait non de rêves ou de désirs mais d'exigences concrètes et par-dessus tout de référence à l'Evangile.

La femme de l'Evangile est Esther, une chrétienne du Niger, qui sait tisser la communion avec la collègue musulmane autour d'un projet commun de paix. "Pour la première fois, j'ai commencé à trouver des aspects communs entre nous : nous sommes des personnes humaines. Nous gardons douleurs et fatigues. Cela m'a aidée à surmonter les problèmes".
Etre ensemble est une force pour construire la paix si nous savons " nous éduquer à la compassion, à la solidarité, à la collaboration ; à participer activement à la vie de la communauté". La paix : un don de communion à cultiver dans le coeur en collaborant à la créer dans le climat dans lequel nous nous trouvons.

Il est toujours possible de recommencer à vivre d'authentiques relations communautaires. "Dites la vérité, chacun avec son prochain" affirme-t-on en citant le passage biblique de Zacharie. Il est essentiel de cultiver la confiance réciproque. "Chaque jour, avant tout, nous sommes appelées à choisir ce qui alimente le climat de famille". Pour construire un "climat ouvert, attentif à offrir un vaste éventail de propositions significatives".
C'est le rêve de Don Bosco, expression à l'occasion de la réélection de Mère Mazzarello comme Supérieure : Priez Dieu qu'en toutes règne l'esprit de charité et de ferveur pour que notre humble Congrégation croisse en nombre et s'agrandisse ailleurs et dans les pays les plus reculés“.

gteruggi@cgfma.org

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.