125 ans d’actions éducatives des FMA au Mexique

Mexique. A l’occasion des 125 ans de présence au Mexique, les Filles de Marie Auxiliatrice de la Province « Notre Dame de Guadeloupe » au Mexique du Sud, ont organisé un Congrès historique sur « L’action éducative des FMA au Mexique ».

Ce congrès s’est tenu les 20 et 21 septembre 2019 dans l’Auditorium de l’Institut Don Bosco de Mexico. Le nombre des participants fut environ de 160 personnes entre les FMA, les SDB, les membres de la Famille Salésienne, les collaborateurs laïcs, les religieuses de d’autres congrégations et sr. Estela Ovalle de la Province Antillaise « San José » (SNT), parce que la Province a commencé avec les sœurs mexicaines qui ont dû laisser le Pays à cause de la persécution religieuse.

Cet événement a été présidé par Mgr Luis Felipe Gallardo Martin del Campo, SDB, Evêque émérite du Diocèse de Veracruz, Mgr Salvador Cleofàs Murguia Villalobos, SDB, Evêque de la Prélature Mixe, Oaxaca. Il y avait aussi les autorités de l’Eglise locale, l’Evêque Mgr Eloy Diaz Mera, Vicaire épiscopal de la zone pastorale de l’Archidiocèse de Mexico et le R.P. Miguel Angel Molinero, Vicaire de la Vie Consacrée de l’Archidiocèse de Mexico.

Tout cet événement a été accompagné par sr. Grazia Loparco, FMA, Vice Présidente et enseignante titulaire d’Histoire de l’Eglise à la Faculté Pontificale des Sciences de l’Education « Auxilium ».

Vendredi il y eut la conférence de la Dr. Valentina Torres Septién, qui a présenté le contexte de l’éducation catholique féminine au Mexique au début du XXe siècle. Puis la Dr. Camille Foulard a présenté les difficultés et l’apport des Instituts religieux dédiés à l’éducation au Mexique à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Samedi a été consacré à l’histoire des FMA avec un rapport de sr. Grazia Loparco dans lequel elle présenta les réponses éducatives que les FMA ont apportées au cours de l’histoire face à différents contextes politiques et culturels. Puis sr. Maria Guadalupe Chàvez, ancienne élève de l’Auxilium, a parlé de l’action éducative exercée par les FMA dans les premiers 25 ans de leur présence au Mexique et sr. Elvia Castillo Juàrez, elle aussi ancienne élève de l’Auxilium, a présenté les défis que les FMA ont dû affronter au temps des persécutions religieuses au Mexique, en continuant d’éduquer les jeunes femmes mexicaines.

Après cette conférence il y eut un moment émouvant quand un père de famille de l’Institut « Enrique Benitez », de la ville de Puebla, a fait un parallèle entre la situation politique que les FMA ont vécu pendant les persécutions et la situation politique qui aujourd’hui menace le Mexique. «Aujourd’hui les temps difficiles sont revenus pour l’instruction et aussi pour les FMA, […]. Je suis tranquille parce que ma fille est dans un collège salésien, là je sais qu’elle est bien protégée et aussi je sais que de nouveau, FMA, tu seras la réponse à cette attaque idéologique que nous avons aujourd’hui. Les temps difficiles reviennent, mais nous ne sommes pas désarmés car nous avons ta communauté comme religieuses et nous sommes ensemble en tant que parents pour affronter ces défis.»

Ensuite M. Berenise Bravo, membre de la Commission historique pour le processus de canonisation de la Servante de Dieu, sr. Antonieta Bohn, a souligné la façon dont Mère Antoinette a assimilé et mis en pratique les dispositions de la Perfectae Charitatis.

Puis sr. Maria Guadalupe Chavez a présenté, à travers les statistiques, le développement de l’Institut au Mexique durant 125 ans (1894-2019).

Pour terminer Mme Maria Alejandra Diaz Rosales, ancienne élève du Collège de Santa Giulia », de Mexico, la première maison des FMA au Mexique, a témoigné comment l’éducation reçue des sœurs dans sa mission de Mère et de professionnelle engagée à la formation des enseignants de diverses Universités du pays. M. Juan Luis Hernandez Avendano, un scientifique politicien, a conclu en indiquant quel genre d’éducation la société mexicaine d’aujourd’hui attend des Filles de Marie Auxiliatrice.

Le 19 septembre 2019, en préparation au Congrès, sr. Grazia Loparco avait souligné l’importance de la mémoire historique comme élément fondamental de l’identité charismatique, insistant sur l’évaluation et la conservation des sources historiques que nous laissons jour après jour dans notre travail avec les jeunes. Cette rencontre a eu lieu au Collège de Mexico à laquelle ont participé 32 personnes, parmi lesquelles des formatrices, des juniores et des formateurs.

Et comme post-congrès, il y eut une journée d’étude avec le Conseil Provincial, les Directrices des communautés, les chargées de la chronique de chaque communauté et quelques sœurs de la Province « Mater Ecclesiae », du Mexique septentrional, au cours de laquelle sr Grazia Loparco a donné des indications plus précises sur la conservation des documents qui peuvent servir comme sources historiques pour les prochaines générations, en particulier sur la rédaction de la chronique de chaque maison. Cette rencontre a eu lieu au Collège de Mexico avec environ 70 participants.

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.