Enfants et jeunes acteurs du changement

Rome (Italie). Le 30 novembre 2019, à la conclusion du Sommet mondial des enfants avec le pape François dans la salle Paul VI, les enfants et les jeunes ont encore une fois démontré que "c’est mieux ensemble" et qu'un monde de paix et d'unité est possible quand les personnes ont "le courage et la confiance" qui inspirent chaque projet de changement pour le bien commun. Parmi les trois mille participants, quatre-vingts jeunes membres de l'école de spectacles de Turin ont animé cette rencontre avec de phrases, de chants et de danses inspirés de l’encyclique "Laudato Si’" : il n'y a pas de "planète B", ils ont chanté à une seule voix.

Les Institutions éducatives des Filles de Marie Auxiliatrice de Rome ont accueilli des groupes de différentes régions du monde pour y partager leurs expériences concrètes de changement. Certaines écoles des FMA du Chili, de la Colombie et du Brésil ont été choisies pour participer activement à cet événement international, faire connaître leurs projets et en découvrir de nombreuses autres qui, comme le leur, laissent un cachet original dans le monde, grâce à la méthodologie «Design for Change».

"Générer une conscience écologique: votre voix est ma main et ensemble, nous concevons le changement", tel était le projet qu'un groupe d’enfants de l'école «Maria Auxiliatrice» de Santa Marta - Colombie a présentée pour promouvoir l'inclusion et la solidarité.

Les jeunes brésiliens du lycée Marie Auxiliatrice de Lins - San Paolo ont montré, avec le projet "Abeilles vertes: les semeurs du futur", qu’en alliant force et créativité, il est possible de concrétiser les rêves d’amélioration environnementale et sociale.

En outre, la "Brigade écologique" du lycée Marie Auxiliatrice de Santa Cruz (Chili) a présenté son processus de sensibilisation dans le cadre du projet "Moins de déchets et une plus grande implication pour le soin de la maison commune". Ces jeunes ont pu combiner imagination et créativité, en impliquant d'autres écoles de la ville dans leur projet et en obtenant des résultats inattendus. Cela rend leur projet dès le début «gagnant» : ils ont su toucher le point accessible au bien de leurs pairs.

Les jeunes du lycée Marie Auxiliatrice de Santiago du Chili "ont détourné les yeux de l'écran du téléphone portable et se sont mis au service de la communauté" (propos du pape François). Avec le projet "Ne jetez pas, mais recyclez!" ces jeunes, en une seule proposition, ont éveillé la conscience écologique et sociale, car en même temps ils aidaient une fondation pour enfants pauvres. Ils ont manifesté un grand sens de fraternité: lors de leur présentation, ils ont rappelé les autres membres du groupe qui n’ont pas pu assister au Sommet.

Dans son discours aux participants, le pape François a déclaré qu'il "existe une relation très étroite entre la beauté et la bonté comprise comme un service rendu aux autres". Les enfants et les préadolescentes de l'école «Sagrada Familia» de Punta Arenas au Chili en ont pris conscience. Leur projet " Plantons le bonheur " visait à donner à leur école une touche de joie et de verdure. Ainsi, avec l'aide de nombreuses personnes, ils construisirent des jardins verticaux, défiant même le froid de leurs terres.

Le 29 novembre 2019, dans une ambiance de fraternité et de famille, les élèves des FMA participant au Sommet mondial des enfants ont pu rencontrer et écouter la Mère générale et les conseillères. La Madre a encouragé ces jeunes à continuer à être les acteurs du changement, en impliquant de plus en plus leurs amis et leurs camarades de classe.

Sur leurs visages était visible la joie d'avoir participé au projet "Je peux" et à la conclusion du Sommet mondial des enfants, confirmant les paroles du pape François: "Ce qui me rend si heureux - en voyant vos yeux joyeux - c'est que vous avez préféré la solidarité, le travail en commun et la responsabilité à tant d’autres choses que le monde vous offre. En fait, il en est ainsi: certaines choses vous amusent un instant, et c'est tout. Au lieu de cela, cet engagement vous procure une satisfaction qui reste à l’intérieur. C’est aussi le fruit d’une méthode pédagogique associant la tête, les mains et le cœur, c’est-à-dire nos différentes dimensions, toujours reliées les unes aux autres. C'est pourquoi vous êtes plus heureux que ceux qui ont tout et ne donnent rien. Nous ne pouvons atteindre le bonheur qu’en nous donnant (Cf. Actes 20,35)”.

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.