IIMA et la Journée Mondiale des Droits Humains

Genève (Suisse). Depuis 1950, date à laquelle a été instituée une Journée Mondiale des Droits Humains pour rappeler la proclamation par l’Assemblée Générale des Nations Unies de la Déclaration Universelle des Droits Humains, adoptée en 1948.

La résolution 423 (V) de l’Assemblée Générale des Nations Unies de 1950 invite tous les Etats et toutes les organisations intéressées à célébrer la journée des droits humains de la manière la plus opportune. L’Institut International Marie Auxiliatrice (IIMA) s’engage à promouvoir et à défendre les droits humains, en les rendant réels pour tous.

L’IIMA, est l’organisation non gouvernementale des Filles de Marie Auxiliatrice destinée à promouvoir le droit à l’éducation et l’éducation aux droits humains. Dans ce but, en 2008, elle a obtenu le Statut Consultatif Spécial par le Conseil Economique et Social des Nations Unies. La perspective de l’IIMA est que l’éducation soit un droit pour tous et l’outil pour mette en œuvre d’autres droits.

Le VIDES International, grâce à la participation des jeunes dans des projets de volontariat destinés à promouvoir les droits humains et la solidarité, représente un partenaire important pour l’IIMA. L’Office des Droits Humains à Genève a le devoir de représenter l’IIMA et le VIDES aux Nations Unies, en donnant de la visibilité à l’expérience et aux bonnes pratiques réalisées par les FMA et par les jeunes volontaires partout dans le monde.

Les activités de l’Office des Droits Humains (IIMA) et du VIDES sont ramenées à trois piliers d’action : le plaidoyer, la formation avec le renforcement des capacités et la communication. Grâce à ces piliers d’action, l’Office travaille en synergie avec les organisations non gouvernementales (ONG) et avec d'autres institutions.

Au moyen de Plaidoyers, l’Office fournit aux experts des Nations Unies et aux représentants des Etats membres des informations pertinentes et fiables sur la manière dont les droits humains sont mis en œuvre localement, y compris les plaintes de violations. L’Office des Droits Humains s’acquitte de cette tâche en étroite collaboration avec les acteurs locaux. L’objectif est de faire connaître les bonnes pratiques dans le monde où travaillent les FMA, afin d’aider les gouvernements à s’acquitter de leurs obligations internationales en matière de droits humains.

Il existe de nombreux outils pour mener à bien l’activité de plaidoyer. En particulier l’IIMA et le VIDES participent aux sessions du Conseil des droits humains en présentant des déclarations orales (Oral Statements) et en rédigeant des rapports écrits pour la Révision Périodique Universelle (UPR) des différents pays où travaillent les Sœurs Salésiennes. Ces informations sont transmises au Haut Commissaire pour les Droits Humains des Nations Unies, qui les fait connaître à tous les représentants des Etats et à d’autres acteurs impliqués dans la Révision Périodique Universelle. En outre l’Office des Droits Humains organise plusieurs événements parallèles pour faire connaître les bonnes pratiques mises en œuvre au niveau local, afin de garantir le droit à l’éducation et les capacités des enfants, des jeunes, des femmes, en assurant leur participation active dans la société.

En outre on peut compter sur la collaboration avec les Gouvernements, les Experts des Nations Unies et d’autres acteurs de la société civile, avec l’objectif de s’engager dans un dialogue constructif pour affronter efficacement les violations des droits humains.

Dans le cadre des activités de formation et d’amélioration des capacités, des cours, des rencontres, des séminaires interactifs, des ateliers, à Genève et sur le terrain, sont organisés pour former les personnes qui travaillent dans ce secteur, afin qu’elles puissent continuer leur travail de protection et de promotion des droits humains avec une plus grande prise de conscience des mécanismes et des procédures internationaux des Nations Unies qui œuvrent à défendre ces mêmes droits. La formation a pour but d’éduquer les acteurs locaux à la citoyenneté active et à la prise en charge de la maison commune du point de vue des droits humains.

Dans le domaine de la communication, en particulier à travers le site web et les réseaux sociaux, l’Office mène une activité intense de partage et de mises à jour sur les principaux défis rencontrés chaque jour pour la pleine réalisation des droits humains et sur les progrès réalisés grâce à l’action des Nations Unies. Il est également important d’envoyer aux Provinces concernées les informations qui conviennent à leur situation.

L’Office des Droits Humains travaille pour assurer à tous les enfants et aux jeunes un avenir pour être de libres citoyens du monde. Ensemble on peut travailler afin que les droits humains deviennent une réalité – et pas seulement un souhait – pour tous. « L’être humain, comme le souligne le Pape François, est une créature de ce monde, qui a le droit de vivre et d’être heureux » (Laudato Si, n.44).

Pour approfondir :

www.iimageneva.org

www.vides.org

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.