Les Journées de Spiritualité Salésienne 2020 ont commencé

Turin (Italie). Le 16 janvier 2020, plus de 400 participants en provenance de 43 Pays du monde se sont retrouvés au Valdocco, Turin, pour participer à la XXXVIIIe édition des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne avec le titre de l’Etrenne du Recteur Majeur des Salésiens de Don Bosco, Don Angel Fernandez Artime, « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel (Mt 6,10). Bons Chrétiens et Honnêtes Citoyens ».

Après l’accueil en matinée, l’ouverture officielle dans le Grand Théâtre du Valdocco, a été donné par les salutations de don Enrico Stasi, Provincial des Salésiens du Piémont et de la Vallée d’Aoste (ICP).

« Bienvenue au Valdocco, en mon nom, au nom de Don Bosco et du Recteur Majeur, parce qu’une famille a toujours besoin d’une maison. C’est très beau de penser que le Valdocco est la maison de la Famille Salésienne du monde. Et donc bienvenue chez nous chers amis ».

Les présentateurs des Journées, Don Moreno Filippetto, Responsable de la Communication de la Province ICP et Patricia Longo, Ancienne Elève, ont appelé sur la scène don Eusebio Munoz, Délégué pour la Famille Salésienne, qui a souligné l’importance de devenir témoin de l’Evangile en ce moment de l’histoire :

« Les Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne nous aideront à faire en sorte que l’Etrenne devienne une réalité. Nous avons de la chance d’appartenir à une famille comme la Famille de Don Bosco ! Mais nous sommes aussi invités à porter ce que nous recevrons, à beaucoup de personnes qui attendent de partager avec nous le don reçu en ces jours de grâces ».

Il y avait aussi dans la salle la Conseillère Mondiale des Filles de Marie Auxiliatrice pour la Famille Salésienne, sr. Luisa Miranda, la Déléguée des Anciens et Anciennes Elèves des FMA, sr. Gabriela Patino et la Déléguée FMA des Salésiens Coopérateurs, sr. Leslye Sandigo.

Le Groupe Adonai, avec une chorégraphie suggestive inspirée du thème : « Sur la terre comme au ciel », a aidé l’Assemblée à rentrer dans la prière, terminée par le geste des Postulantes FMA du Postulat de Turin, via Giulio, qui ont étendu des tissus colorés de la scène jusqu’au public et terminé par la récitation ensemble du Notre Père. Le Groupe Adonai danse pour évangéliser : « Nous avons représenté le désordre qu’il y a sur la terre et puis avec l’arrivée de l’Esprit Saint, de la Grâce, tout retourne dans l’ordre », a expliqué la fondatrice Cristina Viotti.

Le moment central de l’après midi a été la présentation de l’Etrenne à travers la vidéo et les Paroles du Recteur Majeur, qui en expliquant le choix du titre né du désir d’approfondir le binôme de vie et d’action pastorale proposé par don Bosco « bons chrétiens et honnêtes citoyens », a proposé le défi de vivre une foi qui se communique avec un langage qui soit fidèle à la mission salésienne dans tous les contextes où l’on travaille.

« Je demande aux membres de la Famille Salésienne d’être plus courageux dans l’annonce de Jésus et dans le témoignage de foi, (…) Je peux témoigner qu’en faisant le tour du monde, j’ai vu des miracles éducatifs dans nos présences, j’ai vu comment certains jeunes ont trouvé des « Don Bosco » dans leur vie et ont été changés. Toutefois nous ne pouvons jamais nous sentir tranquilles parce que nous pouvons faire mieux ».

Après le repas du soir, l’animation des Novices Salésiens du Noviciat du Colle don Bosco (Castelnuovo d’Asti) a permis à l’Assemblée de connaître les membres les 21 Groupes de la Famille Salésienne présents à cet événement, sur un total de 31 Groupes existants. En conclusion de la journée, la prière et ‘’le mot du soir’’ de Don Angel Fernandez Artime, qui a rappelé la réalité de la Maison Pinardi, actuellement en travaux de restauration. Dans cette maison durant tout le temps qu’a vécu don Bosco, au moins 13 personnes sont aujourd’hui vénérables, bienheureux ou saints parmi lesquelles Don Bosco et Maman Marguerite. Une véritable école de sainteté dans laquelle être heureux, donner le meilleur de soi, servir, se donner, étaient le vade mecum de tous les jours. « Pensez-vous que cela soit possible aujourd’hui ? Je peux vous assurer que c’est possible et de grande actualité comme il y a 150 ans, dans les familles, avec les enfants, dans les communautés, avec les jeunes. Le mystère est la force de la rencontre, de regarder en face, dans le respect absolu des autres, en disant sa propre façon de faire ‘’tu es important pour moi’’. Cela c’est créer une école de vie’’.

FlickrFMA

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.