Voix de la Terre Sainte

Voix de la Terre Sainte Nazareth (Israël). Nos sœurs de la Province Jésus Adolescent du Moyen Orient (MOR) nous écrivent pour témoigner leur solidarité avec les victimes des attaques dans la bande de Gaza. Les sœurs nous rapportent la difficile situation. Depuis 2007, Gaza subit l'embargo de la part d'Israël, ce qui, de ce fait, les a fermées à toutes communications par terre, mer et air. La population est contrainte de dépendre en tout d'Israël : eau, lumière, combustible et aliments.
Les informations transmises par l'État d'Israël sont partielles et seulement quelques journaux, en opposition au gouvernement actuel, ont écrit combien Israël a mis au pied du mur le peuple de Gaza.
L'attaque israélienne est vue comme excessive. Les fusées du Hamas, qui se présente comme unique force de la résistance palestinienne, n'ont pas fait de victimes pour l'instant. À Gaza par contre plus de 1000 personnes sont mortes, en majorité des civils.
«Aucune de nous n’appuie la guerre, nous aurions préféré une résistance non-violente, mais nous nous rendons compte de ce que le peuple palestinien souffre des conditions dictées par Israël».
Les paroles prononcés le 11 janvier dernier par le Patriarche de Jérusaleme Michel Sabbah sont significatives : «Tous nous savons, en écoutant et en lisant, ce qui arrive à Gaza. Tous nous souffrons avec la population. Face à la grande destruction que nous voyons nous pouvons affirmer que la question n'est pas entre le Hamas et Israël. Mais la question est la liberté du peuple palestinien et de sa survie : a-t-il droit à l'existence ou non ? On affirme que ce qui arrive à Gaza a pour objectif la sécurité d'Israël, l'existence et l'unité du peuple palestinien. Mais cet objectif qui n'a pas été rejoint par des moyens pacifiques et ses négociations, ne se réalisera pas avec les morts. Les Palestiniens ont accepté la voie de la paix et des négociations, ils ont reconnu l'État d'Israël et sa sécurité, et entre temps ils n'ont rien obtenu. Israël dit que la priorité est sa sûreté et la sérénité du peuple. C’est son droit, mais la destruction de Gaza n’est pas la voie pour réaliser cet objectif. Cela se vérifiera lorsque la guerre cessera. Demain nous observerons si nous avons vraiment la sûreté désirée. Mais la sécurité des palestiniens est aussi à prendre en considération. Et comment cela se réalise-t-il ? Quelle voie garantit la sécurité à Israël et à la Palestine ? (…) Ce  qu’Israël désire pour lui-même il doit le désirer aussi pour le peuple palestinien. Seulement alors, il y aura la sécurité pour tous. Personne ne vit au détriment de l'autre, autrement la sécurité meurt avant de naître. Gaza aujourd'hui est la victime d'erreurs qui se répètent. Erreurs palestiniennes et erreurs israéliennes, mais aussi erreurs internationales. Elle est la victime d'une vision construite sur l'élimination de l'autre ou, dans les meilleures situations, avec un peu de compassion pour lui. Ce que nous demandons n'est pas la compassion, mais justice et égalité. (…)
La violence à laquelle nous assistons est l’heure de la vérité pour Israël et pour les palestiniens. Les chefs d'Israël et de la Palestine avec tous ses partis respectifs, doivent chercher une solution radicale qui donne aux citoyens palestiniens la possibilité de vivre avec dignité en jouissant de la liberté et de la terre, et aux citoyens israëliens la possibilité de vivre dans la sécurité. (…) Traiter les autres comme nous voudrions être traités est la voie étroite dans notre vie privée et publique que nous, citoyens d'Israël, nous souhaitons. C’est pourtant la voie que chaque croyant en Dieu doit parcourir pour avoir Dieu comme compagnon et guide, et ce sera la route étroite et noble qui nous conduira tous, ensemble, à la vie». 

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.