Pour comprendre le monde des jeunes

Pour comprendre le monde des jeunes Monaco (Allemagne). Dans une lettre, de ces derniers jours Sœur Petra Egeling, provinciale d'Allemagne écrivait : « Je veux vous dire un mot sur un évènement très triste qui nous a toutes ébranlées. Je pense que toutes vous avez su le massacre qui s’est produit, il y a quelques jours, ici en Allemagne : un jeune de 17 ans (Tim Kretschmer) a tué 15 personnes -des jeunes et des enseignants- dans son école et s'est suicidé ensuite. Tutti gli psicologi sono d'accordo nel fatto che questi giovani Aujourd’hui, dans les media se discute ce qui faudrait faire face à la violence. Comment jamais personne n’a perçu le signe d'alarme dans ce garçon ? Tous les psychologues sont d'accord sur le fait que ces jeunes (il y a quelques années il y a eu un massacre presque identique à celui d’Erfurt) ne se remarquent pas, ils paraissent «normaux», ne parlent pas beaucoup. Mais il semble que leur personnalité ait une chose en commun : ils ne se sentent pas valorisés, écoutés, accueillis. La violence est leur façon de se faire comprendre, d'avoir -au moins pour une fois- un vrai pouvoir sur la vie et la mort.
On propose des changements de loi, des initiatives psychologiques de non-violence. Mais à la fin -avec de nombreuses questions et un grand sens d'impuissance- il reste seulement un message aux parents et aux éducateurs : regarder avec amour les jeunes, parler avec eux, leur faire voir que leur vie a une valeur. Vraiment notre vocation est importante : être un signe de l'amour de Dieu. Faire comprendre aux jeunes, aux enfants, à chaque personne qui nous approchent : «Tu es précieux aux yeux de Dieu !».
Valoriser la vie commence ici, c’est notre engagement pour les droits humains. Les jeunes; si souvent, vivent dans le cyberespace, dans le monde virtuel. Mais l'amour de Dieu n'est pas virtuel : il est très réel et il s'exprime à travers nous. Je vous demande de prier pour les familles endeuillées, pour les jeunes décédés, mais aussi pour Tim et surtout pour sa famille qui doit vivre une douleur immense : subir le deuil de son fils et en même temps vivre sa culpabilité».

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.