Journée Mondiale pour l`Environnement

Journée Mondiale pour l`Environnement

Le 5 juin se célèbre la Journée mondiale de l'Environnement et la commission Justice, Paix et Integrité du Créé (JPIC), dans son message aux supérieures et aux supérieurs majeurs il est écrit : «C’est un jour important pour tous ceux qui habitent le `village global', mais spécialement pour ceux parmi nous qui s'engagent à vivre la Bonne Nouvelle de la paix et de la justice». Cette journée a été établie par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1972 et est célébrée, tous les ans, par une exposition internationale, qui cette année sera reçue par le Mexique.

La Journée mondiale de l'environnement est le moyen par laquelle les Nations Unies stimulent la conscience du monde entier en ce qui concerne l'environnement et rappellent l'attention et l'action politique.

Pour cette journée, la commission JPIC invite à la prière et à l'action en encourageant à participer à la Campagne «Plantez pour la Planète : trois milliards d'arbres», par laquelle on veut stimuler des  personnes individuelles, familles, communautés, organisations, entreprises et industries, sociétés civiles, gouvernements et Églises à planter des arbres et à enregistrer leur engagement sur le situé web: http://www.unep.org/billiontreecampaign/.

Une autre forme d'action est d’informer sur la prochaine Conférence de Copenhagen qui se tiendra du 7 au 18 décembre 2009 (http://en.cop15.dk). A cette occasion on rencontrera les 189 plus grands Gouvernements qui discuteront des changements climatiques en cherchant des routes pour restreindre les émissions de gaz à effets de serre. Le travail tendra à établir un nouvel accord global sur le climat (après le Protocole de Kyoto qui se terminera en 2012) qui comprenne tous les Pays du monde. Cette année quelques-uns des points nodaux concerneront l'approche des politiques forestières et le commerce du charbon.

Les thématiques environnementales touchent de près le rapport Homme-Créé, et mettent aussi en cause  des questions comme la subsistance de la vie des Pays pauvres. Dans la vision chrétienne, le terme gardien peut donner un accent différent à la relation homme-terre. Dans la Genèse, en effet, Dieu délivre la terre comme don à toute l’humanité, pour qu'elle la garde et la cultive. L'homme donc n'est pas le patron absolu du Créé, mais le simple usufruitier. Le terme «garder», si d'un coté, s’oppose à ravager et s'exploiter, d'un autre côté, rappelle la destination universelle des biens de la terre. Justement parce qu'ils ne sont pas nôtres, nous ne pouvons pas en faire un emploi egoïste.
Un engagement en ce sens est un engagement à la justice et à la paix.

Dans Banca dati le texte complet du message du JPIC 

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.