Dernières nouvelles du Sud-Est Asiatique

Dernières nouvelles du Sud-Est Asiatique Ces derniers jours, les événements qui ont frappé les fma de Samoa et de Manille, nous rendent solidaires de nos sœurs qui vivent des heures de souffrance. Dans les deux situations les fma vont bienainsi que leurs familles, même si toutes n’ont pas de nouvelles. Dès que les fma se sont rendu-compte de l’étendue des dommages subis par les gens, elles se sont mises à l’œuvre pour leur apporter de l’aide.

De Melbourne, Sr Margaret Bentley de la Province du Sud Pacifique raconte la journée stressante, surtout à cause des communications interrompues qui ne permettaient pas d'avoir des nouvelles de ceux qui était à Moamoa et en American Samoa. «À la fin cependant nous avons su que toutes les sœurs allaient bien, qu’elles avaient réussi à se mettre en sécurité et qu'elles avaient retenu environ 200 enfants à l'école maternelle et élémentaire toute la journée parce que beaucoup de personnes étaient sur la route lorsque le tsunami a frappé la zone».
De Manille nous arrivent des nouvelles : après les premiers secours donnés aux familles de réfugiés qui n'ont plus rien, maintenant même des groupes d'anciennes élèves s'organisent pour concrétiser une aide à qui se trouve dans le besoin. Ainsi Sœur Celia Tacujan rapporte : «Un groupe de 10 anciennes élèves est arrivé hier avec leurs enfants et une bonne quantité de nourriture préparée rapidement.

C'était la première fois que ces anciennes élèves visitaient les sœurs depuis qu’elles avaient laissé l'école. Ce groupe, guidé par Mr Jewel Silva, a remis à une fondation dont l’objectif principal est de trouver des fonds pour des bourses d’étudie destinées aux enfants de la zone de Balic Balic, d’où ils proviennent en majorité. Jewel Silva est neveu de Madame Silva ; C’est dans le sous-sol de sa maison, que Sœur Erminia Borzini, Sœur Gloiria Vicencio et Sœur Jesusa Acevedo ont commencé notre présence à Balic Balic. Beaucoup de ces anciennes élèves sont maintenant assez bien économiquement, elles ont un bon travail, mais n'ont pas oublié les années d'école vécues avec les fma. Aussi, maintenant, elles se sont fixé comme objectif d'aider les familles les plus pauvres qui vivent dans leur proximité. Elles ont senti la demande d'aide des sœurs en ces jours et pour la première fois elles ont pensé à préparer un repas pour les enfants.

Nous sommes allées vers le fleuve où il y avait une longue file de personnes qui cherchaient à récupérer quelques choses et nettoyer leurs habitations. Lorsque nous avons dit que le repas était d'abord pour les enfants, elles les ont rassemblés et les ont aidés à s'aligner pour la distribution. Les parents ont suivi les instructions sans rien demander pour eux, bien qu’ils soient eux aussi affamées.
Lorsque la soupe a été finie, elles ont distribué des sachets avec du pain et des oeufs durs. Elles en ont donné aussi aux parents et à d’autres personnes qui étaient là autour. Le pain ne semblait jamais diminuer dans le panier. Et tous ont remercié la divine Providence. Quand le pauvre a besoin, le soutien du Seigneur ne manque pas». 

Ecris un commentaire
1 commento
02/10/2009 - Enza

Continuiamo a seguirvi ... e ci stiamo già attivando per poter raccogliere fondi da inviarvi....


OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.