Journée contre le sida

Journée contre le sida

«Accès universel aux droits de l'homme» c'est le thème de la Journée Mondiale contre le sida 2009. Le but de cette journée est de mettre en évidence la relation étroite entre les droits de l'homme et l'accès universel au traitement, à la prévention, aux soins et au soutien.

Selon UNAIDS, actuellement il y a 33,2 millions de personnes qui vivent avec le sida. Deux tiers d'entre elles vivent en Afrique subsaharienne. Chaque jour on compte environ 7500 nouveaux cas d'infection et 5500 meurent surtout par manque de prévention et de soin.

Dans tous les contextes, la plupart des personnes atteintes du sida sont des femmes. Au niveau global, le nombre de femmes qui contractent le sida a augmenté de 1,6 million de 2001 ò 2007. Et en 2007 il y eut environ 2900 nouveaux cas d'infection chaque jour parmi les jeunes femmes à partir de 15 ans.

Les pays où les femmes et surtout les jeunes sont atteintes du sida sont en Afrique du Sud. Pour 10 hommes contaminés il y a 13 femmes. La différence est encore plus grande parmi les adolescentes. Au neuvième Congrès International sur le sida en Asie qui s'est déroulé à Bali au mois d'août 2009, on a noté que plus de 90% des 1,7 million de femmes qui vivent avec le sida en Asie ont été contaminées par leur mari ou par leurs compagnons avec qui elles avaient des relations stables. En 2008, les femmes représentent 35% de tous les contaminés parmi les adultes en Asie, contre 17% en 1990.

De tels chiffres sont significatifs de la situation dans laquelle vivent les femmes et les adolescentes. C'est un fait avéré que la discrimination et la violence faites aux femmes sont aussi bien la cause que la conséquence de la contamination du sida parmi les femmes et les adolescentes. La plupart des cas d'infection se produisent dans un contexte de violation des droits de l'homme.

La constatation d'une étroite relation entre la violence faite aux femmes et aux adolescentes et l'augmentation du nombre de femmes qui vivent avec le sida, montre à l'évidence que la lutte pour la liberté et la maturité des femmes et l'égalité des sexes n'est pas seulement un problème de justice sociale, c'est une question de vie ou de mort, spécialement dans les pays où sévit l'épidémie du sida.

Pour ce qui regarde les soins aussi, les femmes et les enfants sont beaucoup plus désavantagés. Elles ont moins facilement accès aux traitements vu leurs conditions socioculturelles et économiques. La situation économique actuelle aggrave encore cette situation car beaucoup de gouvernements prennent des décisions très pénibles. En effet on a pu voir beaucoup de cas de réduction ou même de fermeture des programmes pour le traitement du sida à cause de l'arrêt de budget pour les services sociaux.

En tant que famille salésienne et comme Institut, nous nous employons à soutenir une culture des droits de l'homme et c'est pourquoi le thème de la journée contre le sida représente un grand défi pour nous. Aussi nous nous demandons :

Comment pouvons- nous renforcer nos actions qui directement ou indirectement ont un rapport à la lutte contre la pandémie du sida ?

Comment nous engageons-nous pour améliorer la condition féminine surtout dans certains contextes, conscientes qu'il est essentiel non seulement pour la réduction du pourcentage de femmes et de jeunes contaminées par le sida mais aussi pour les conséquences globales ?

Comment réaliser des programmes d'éducation affective e sexuelle pour aider les jeunes à vivre leur sexualité comme un don et comme une responsabilité ?

Comment travailler pour un changement de comportement des hommes et des jeunes qui est la clé dans la recherche de solution pour arrêter la pandémie ?

Cette journée nous offre une occasion propice pour chercher des réponses stratégiques à ces demandes. Nous invitons chaque communauté éducative à ne pas laisser passer cette possibilité d'agir pour la vie de tant de personnes surtout des jeunes et d'enfants.

Ecris un commentaire
1 commento
09/08/2014 18:44:57 - Tajuana

Il mio nome è Tajuana Adilson io sono dal Messico, era vero serio nella mia vita come un sieropositivo, chi crederà che una pianta può curare Otto anni HIV nel mio corpo e ho avuto un problema nella mia pelle, a causa di questo virus, non ho mai credo che questo lavoro ho spendere un sacco di soldi per comprare la droga dall'ospedale per tenermi sano e stavo aspettando questa morte a venire perché ero impotente, un giorno mi dura di questo grande uomo che è ben a conoscenza di HIV e curare il cancro, ho deciso di lui (okonofua_solution_tem99@hotmail.com) inviare, inconsapevolmente a me che questa sarà la fine del HIV nel mio corpo, ha preparato l'erba per me e inviarlo tramite corriere, e ha dato mi istruzioni su come prenderlo, alla fine dei circa pochi giorni, mi ha detto di andare in ospedale per un controllo, e sono andato, a sorpresa dopo il test il medico mi ha confermato negativo, ho pensato che fosse uno scherzo , sono andato ad altri ospedali non ci ho creduto io sono HIV negative. Voglio davvero ringraziare a DR. PAUL EMEN per salvare la mia vita, non ho mai creduto che sarò HIV oggi negative, prego i miei cari amici mi aiutano a ringraziare DR. PAUL EMEN per quello che ha fatto nella mia vita sono grato Sir. se si stanno avendo lo stesso problema liberi prego per metterselo in contatto con lui attraverso questa e-mail (okonofuatem99@gmail.com). ti amo DR. PAUL EMEN Non dimenticherò mai voi, e prometto di condividere questa testimonianza tutta lì e in qualsiasi luogo io possa essere. Per ulteriori informazioni su medico si prega di contattare me a tajuanaadilson2@gmail.com. Che Dio vi benedica, signore.


OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.