Interview à Sœur Erenita Gesser

Interview à Sœur Erenita Gesser

Sœur Erenita Gesser, dont la Province d'origine brésilienne est de Port Alegre (BPA). Elle est missionnaire au Mozambique depuis 1995. Actuellement, elle travaille dans la Province S. Giovanni Bosco, qui a son siège à Maputo
Début d'octobre, elle est retournée au Brésil, pour visiter sa famille et célébrer ses 25 ans de vie religieuse. Au début de novembre, Sœur Erenita a été à Belchior Alto (municípalité de Gaspar), en Santa Catarina, pour passer quelques jours en famille et célébrer son jubilé. Pendant la préparation de la célébration du 25e anniversaire, avec tous les gens du secteur, Sœur Erenita a animé aussi quelques rencontres vocationnelles. Une dans la ville de Luís Alves et une autre à Massaranduba toutes les deux dans l'état de Santa Catarina.
La fête devait se célébrer le 23 novembre dans la Paroisse du Sacré Coeur de Jésus, toujours à Belchior Alto. Dans toute la région, il pleuvait depuis presque quatre mois, ce qui n’était jamais arrivé précédemment. Puis il y a eu la grande calamité des inondations. Soeur Ermite n'a pas pu fêter son anniversaire comme elle l'avait programmé. Suite à la pluie, la région où  habitent les membres de sa famille, et où elle était aussi les 20, 21 et 22 novembre, a été violemment frappée par des éboulements de terrain. Soeur Erenita a été appelée à une autre mission, être avec les victimes de la tragédie, évacuée avec les autres réfugiés.

Que signifiait pour toi entreprendre un voyage du Mozambique au Brésil pour célébrer ton 25e anniversaire de profession religieuse ?

Mon désir était de célébrer mon 25eanniversaire avec la famille, parce qu’elle m’a toujours soutenue, d'abord dans ma vocation religieuse et ensuite dans ma vocation missionaire. Ma famille m'a beaucoup aidée pendant toutes ces années, en collaborant matériellement avec les gens qui souffrent au Mozambique. Pas seulement la famille de sang, mais aussi les gens de Belchior Alto. Même si c’est un petit pays, avec une économie basée sur l'agriculture et sur la fabrication de meubles, les gens de Belchior ont toujours eu une grande attention pour les activités d'évangelisation. J'ai été invitée différentes fois pour parler sur la réalité du Mozambique lors de rencontres pour le troisième âge, pour des groupes de la légion de Marie, dans les Clubes de Mães. Et la communauté ensuite a toujours offert de l’argent pour les oeuvres fma au Mozambique. C’est pour cela que je désirais fêter avec eux mes 25 ans de vie religieuse. C’était une forme de remerciement à Dieu et une reconnaissance envers toutes ces personnes, qui mes restent proches.

Lire la suite 

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.