Un monde à reconstruire

Un monde à reconstruire Sr Lina Abou Naoum nous écrit encore du Liban pour nous raconter ces semaines sans guerre. «Ce mois a été très chargé de travail. Dans les 33 jours de guerre nous étions comme paralysées, nous ne réussissions pas à lire un livre ou à travailler non plus et nous avons vécu au moins 3 semaines dans l'attente de savoir si la vie pouvait recommencer normalement. Actuellement, dans ces premiers jours du mois, nous courrons pour récupérer toute la préparation nécessaire pour les professeurs et les activités afin de pouvoir reprendre l'école le 9 octobre. L'école commence en retard à cause du travail de reconstruction dans tout le Liban: classes, rues, ponts détruits. Le Pays renaît avec difficulté et tous ressentent la fatigue de reprend tout à zéro. Pour tout préparer au mieux, je passe toutes les matinées avec les professeurs et l'après-midi j'accueille les parents de nos élèves. Pour voir l'école réouverte, je travaillerais jour et nuit sans interruption car cela donnera la sensation que la guerre ne recommencera pas. Récemment au Liban il a y eu deux grandes manifestations organisées par deux politiques courantes opposées : la première, celle des Hezbollah, qui confirmaient leur droit à garder leurs armes jusqu'à ce que Israël se retire des terres prises au Liban et sous garanties internationales ; la seconde manifestation, d'un autre courant Libanais qui par contre prône le dialogue et invite les extrémistes à déposer les armes. A vrai dire, nous ne respirons pas encore la vraie paix. Apparemment tout est calme mais une nouvelle étincelle pourrait faire tomber la situation à l'intérieur du Liban ou de nouveau avec Israël. Pour cela-je souhaite que l’école puisse reprendre pour ne plus nous sentir en guerre. Pour la nouvelle année scolaire nous avons défini les grandes lignes du projet qui misera sur le: - Vivre la paix différemment - Combattre la violence - Le réveil de l'art, (la beauté et l'art comme moyen pour faire renaître des images et des sentiments positifs dans le cœur des élèves, Un groupe de maîtres a insisté pour dessiner un avion dans leur classe en soulignant que c'est un moyen de transport pour voyager et découvrir le monde, parce qu'ils veulent effacer de l'esprit des élèves la peur des avions qui ont détruit le Liban. On sent vraiment le besoin de repartir».

Qui veut y contribuer par un soutien financier, peut verser sa contribution de solidarité à notre siège central qui le fera parvenir directement à la provinciale du Moyen Orient Gesù Adolescente
pour transfert de bancaire du compte:
Istituto Figlie di Maria Ausiliatrice
Via dell'Ateneo Salesiano n. 81
00139 ROMA
Numéro du compte bancaire : 000006400X49
Banca Popolare di Sondrio Agenzia 1 Roma
Codici: CIN M ABI 05696 CAB 03201
SWIFT: POSOIT22
cause: urgence Liban
IBAN
Coordonnées bancaires Internationales IT 20 M 05696 03201 000006400X49
BBAN Coordonnées bancaires Nationales M 05696 03201 000006400X49
pour transfert par compte courant postal (seulement pour l'Italie), compte au nom de:
Istituto Figlie di Maria Ausiliatrice direzione generale
Via dell’Ateneo Salesiano n. 81
00139 ROMA
Numero del conto corrente postale: 53466009
causale: emergenza Libano
Les sommes versées seront rapidement affectées à leur destination

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.