Dans la salle “Mappemonde”, de la Chambre des Députés à Montecitorio

Dans la salle “Mappemonde”, de la Chambre des Députés à Montecitorio Rome (Italie). Le 23octobre prochain sera déclaré saint, sur la place Saint Pierre à Rome, le bienheureux Luigi Guanella, fondateur des Filles de Sainte Marie de la Providence. Dans l’imminence de la canonisation, lundi 12 septembre, les Congréganistes guanellianes ont organisé un colloque interdisciplinaire sur le thème : « La sainteté sauvera le monde – Dialogue entre la théologie, la médecine et la politique ». Le lieu de la rencontre a été le Palais de Montecitorio, dans la salle de la Mappemonde, Chambre des députés. Pourquoi le choix d’un lieu aussi prestigieux ? La motivation a été donnée par Sr. Michela Carrozzino, directrice du Centre de Recherche FSMP. La fonction de ce Palais, a-t-elle relevé, est la recherche des stratégies et la discussion des modalités pour veiller au bien de la Nation, pour rechercher le bien des citoyens, surtout des plus dèsavantagés. Nous avons reçu en héritage un charisme qui nous fait choisir le monde des marginaux : les handicapés, les vieillards et les pauvres gens. De là nous voulons rappeler et partager le don que nous avons reçu.
A cet évènement étaient présentes, comme représentantes de Mère Générale, la Conseillère pour la Communication Sociale, sr. Giuseppina Teruggi et la Secrétaire Générale sr. Piera Cavaglià. Les trois heures environ de la rencontre ont vu s’alterner des contenus de haut niveau proposés par des personnalités comme le cardinal Gianfranco Ravasi, Président du Conseil Pontifical de la culture, le philosophe professeur Adriano Pessina, de l’Université catholique de Milan, la Professeur Leonardi Mathilde, responsable de la SOSD « Neurologie, santé publique et handicap », l’historien professeur Monticone. Le modérateur du colloque était Fabio Zavattaro, vaticaniste et directeur de la télévision. Nombreuses furent les interventions successives de la part des politiques présents, des autorités de l’Eglise, des représentants du monde de la culture et de la médecine.

Le choix du thème de la rencontre a voulu montrer comment l’attention à la promotion humaine de la personne, à son développement physique, intellectuel, psychologique et social ne peut pas être détaché d’un œil vigilant sur les besoins indispensables de la spiritualité, à cultiver sans cesse, jusqu’à atteindre la maturité à laquelle chacun est appelé, soit par rapport à Dieu, soit dans les relations avec chaque personne.
Don Luigi Guanella a été salésien pendant trois ans, de 1875 à 1878, et a toujours admiré et vénéré Don Bosco, même quand il a découvert et suivi un projet de Dieu différent sur sa vie. Sans négliger l’école et les jeunes, il a tourné son attention de façon particulière vers le monde des exclus, privilégiant les handicapés psychiques et physiques.

Ecris un commentaire
1 commento
20/09/2011 - Sr Angela S.

Buonissima idea! E` necessario essere presenti là dove si decidono le sorti e proclamare ad alta voce la logica del Vangelo. Il Signore benedica e moltiplichi le energie di bene.


OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.