“… Que pas un de ces petits ne se perde”

“… Que pas un de ces petits ne se perde”

A l'occasion de la Journée mondiale des Droits de l'Enfance, pour l'anniversaire de la Convention de l'ONU sur les droits de l'enfance et de l'adolescence (20 novembre 1989), s'est déroulé dimanche dernier une «Journée de prières et d'action pour les enfants» sur le thème Arrêtez la violence contre les enfants et le Recteur Majeur nous a invités à redoubler d'efforts pour une éducation sans châtiments corporels.

Combien de FMA, d'éducatrices et d'éducateurs dans chaque région sociogéographique dans lequel nous vivons pourraient raconter des histoires vraies de petits, d'adolescents et de jeunes qui nous font toucher du doigt la souffrance, les souffrances dans lesquelles ils sont constamment plongés. Les chiffres qui se lisent dans les Rapports Institutionnels ne sont pas seulement des nombres, ils ont une résonnance toute particulière. Nous y lisons des noms connus et nommés, des yeux qui regardent ailleurs avec dignité, des visages tristes et en recherche de gestes concrets d'espérance, des mains qui invoquent et éteignent fortement une présence proche… des vies de jeunes résignés qui se confient à qui les accueillent et les aiment.

C'est une vie remplie de larmes versées dans le silence pour le mal que l'on voit autour de soi, c'est une vie pétrie avec des gestes de courage caché et vrai, avec tant de pas accomplis pour chercher, approcher, rencontrer, écouter, attendre…dans des conditions difficiles de discrimination, de violence, d'abus, de maladie, d'exploitation, de misère croissante, de désordre écologique, de guerre ou de faim… ou d'absence de parents, de maison, d'instruction, de soin, de joie de vivre pleinement comme des enfants et de l'être en vérité.

Une parole évangélique forte affirme : « C'est la volonté du Père qui est aux cieux que pas un de ces petits ne se perde » (Mt 18, 14) elle pousse à la prière et à l'action, moyens indispensables et de toujours, mais surtout pour aujourd'hui, dans le soutien à l'enfance et à l'adolescence. La prière essentielle et vraie, qui va droit au cœur des problèmes et des personnes, et l'action décidée et courageuse pour affronter les causes des problèmes qui empêchent une enfance saine et sereine ; une action en réseau afin que se multiplient les efforts pour offrir une réponse adéquate aux drames de trop d'enfants et d'adolescents.

Nous savons combien sont puissants, aujourd'hui plus que jamais, les trafiques désormais globalisés de drogue, d'armes, d'argent recyclé et de personnes humaines, d'authentiques “structures de péché” qui détruisent et volent la vie et l'espérance à trop de mineurs et à l'avenir de l'humanité.

Quel défi d'aider la personne à être plus vraie, plus capable de se maîtriser pour s'ouvrir à la connaissance objective de la réalité, à la reconnaissance de soi dans la vérité, au choix autonome face aux valeurs, à l'interaction confiante avec ses semblables et avec Dieu, dans un échange fécond. Dans les Lignes d'orientation de la mission éducative on dit que « le défi pour celui qui veut communiquer l'amour à la vie et à l'espérance d'un avenir meilleur, est celui de s'engager personnellement et constamment à grandir en humanité authentique et au service des jeunes » (75).

Effectivement seuls les adultes qui ont une personnalité harmonieuse peuvent répandre la paix et pratiquer l'accueil. Ils sont capables d'apprécier le don de la vie de tous et ont la trempe de tenter toujours quelque chose de nouveau pour servir la vie des jeunes plutôt que de l'exploiter et avec patience ils continuent à semer sachant bien que les fruits arriveront toujours même dans les saisons avenir. L'expérience enseigne que de se mettre avec humilité et attention au service de l'humanité, surtout de ceux qui souffrent, permet de réaliser avec authenticité notre vocation à l'amour.

Elena Rastello  

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.