Premier Congrès Missionnaire en Afrique

Premier Congrès Missionnaire en Afrique Dar es-Salaam (Tanzanie). Le Premier Congrès Missionnaire sur l’Évangélisation promu par la SECAM (Symposium de la Conférence Épiscopal de l’Afrique et du Madagascar).s’est déroulé du 16 au18 janvier dernier. Les travaux de la première journée se sont concentrés sur deux exposés sur le thème de l’Évangélisation en Afrique: le premier jetait un regard rétrospectif et prenait sa source dans l’Encyclique “Église en Afrique”, pendant que le suivant considérait le chemin vers le futur. Dans l’après-midi, il y eut trois autres présentations relatives aux thèmes “Proclamation, Témoignage et Communications Sociales”. Des travaux de groupes ont suivi et par la suite il y a eut aussi une discussion en assemblée. La deuxième journée a été dédiée au thème de l’Inculturation avec deux exposés. Dans l’après-midi, le thème affronté fut celui du Dialogue, avec trois interventions dédiées à l’Islam, aux religions traditionnelles africaines et aux nouveaux mouvements religieux.
Justice, Paix et Réconciliation” furent les thèmes de la troisième journée avec des exposés et des travaux en groupes. Dans l’après-midi, on a parlé du thème du Développement et de l’Autofinancement.
La réflexion des 200 personnes présentes entre cardinaux, archevêques, évêques et représentants des 37 conférences épiscopales, s’est centrée sur une pastorale plus efficace de l’annonce chrétien en Afrique et dans les Îles, basée sur l’incarnation du message évangélique et sur la formation d’authentiques témoins du Christ dans les communautés catholiques du Continent.
S. Ligia Aristizábal, s. Rosetta Guarnirei et s. Charlotte Mupfasoni fma de la Province de l’Afrique Est (AFE), s. Orsolina Tachis fma du Mozambique et s. Mercedes Alavares fma conseillère du Secteur Central pour les Missions ad Gentes ont participé aussi au Congrès..
Grace à leur participation nous pouvons tirer du document final du Congrès, quelques points significatifs pour notre Institut présent dans ce continent.
1. L’exigence de se sentir Église dans une Afrique, adulte et autonome est ressortie.
2. On a pris conscience que l’Afrique a besoin de petites communautés chrétiennes, expression d’une Église prophétique et samaritaine. Le premier lieu de l’inculturation de la foi chrétienne est sa propre famille et les petites communautés ecclésiales.
3. Un thème qui est ressorti différemment selon les nations est le rapport avec l’Islam. Pour cette réalité, le SECAM a pris conscience de diverses situations pas toujours pacifiques et il s’est proposé d’interagir avec l’Union Africaine pour garantir la liberté religieuse à toutes les nations.
4. La mission de réconciliation entre justice et paix est importante. Justice et paix constituent le thème du second synode Africain. Elles doivent être interprétées à partir du sentiment Africain et de leur anthropologie culturelle.
5. Les évêques présents au Congrès ont manifesté la ferme détermination de progresser sur la voie de l’autofinancement, et de s’opposer à l’exploitation de la savane et des ressources naturelles. Un appel puissant a été fait aux organisations internationales présentes au Congrès, pour qu’elles fassent la promotion d’une formation à la paix et au développement en écoutant l’Afrique et les évêques.
6. En préparation au prochain Synode Africain et des Îles, ils désirent impliquer les communautés chrétiennes dans le climat synodal, en approfondissant les Lignes d’Orientations de façon à pouvoir offrir des suggestions concrètes.

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.