Maria Troncatti: la grâce d’un oui tout donné

Maria Troncatti: la grâce d’un oui tout donné

Le 10 mai 2012, le Pape Benoit XVI a signé le décret sur la reconnaissance du miracle de la guérison attribuée à l’intercession de la vénérable Maria Troncatti. Et c’est justement le sujet du livre récemment écrit par sr. Maria Collino qui raconte la vie et les œuvres de Sr. Maria Troncatti: “La grâce d’un oui tout donné. Maria Troncatti missionnaire dans la forêt amazonienne”. Le volume vient de sortir aux Editions Elledici LDC Turin, c’est la seconde biographie après « La forêt vierge, patrie de mon cœur », dédiée à la future bienheureuse. Ce dernier livre est composé de 17 chapitres qui parcourent toute la vie de sr. Maria Collino depuis sa rencontre avec les salésiens alors qu’elle était encore une enfant de 10 ans à peine qui découvre le Bulletin Salésien que lui a donné sa maîtresse de l’école élémentaire et dans lequel elle connut les missions et découvrit de nouveaux horizons ; jusqu’à sa mort le 25 août 1969 dans un accident d’avion quand l’appareil sur lequel elle voyageait pour rejoindre Quito s’écrasa au sol.

La vie de Sr. Maria est une vie dense et riche d’expériences, une vie aventureuse. Elle naquit le 16 février1883, la troisième de quatre enfants, à Corteno Golgi pays sur les Alpes lombardes, dans le Nord de l’Italie. Elle laisse sa famille et son pays natal pour rentrer au postulat le 15 octobre 1905 ; elle ne retournera plus à sa maison. La souffrance de laisser sa famille et sa terre fut si grande qu’elle lui empêcha de remettre les pieds dans les lieux qui l’ont vue naître. En effet après beaucoup d’années, à la veille de ses 85 ans, dans une des lettres envoyées à ses neveux elle parle de cette douleur ancienne mais toujours présente : « Tu me dis toujours que tu gardes encore l’espoir de ma voir revenir dans la patrie ; à mon âge c’est impossible, non par la faute de mes supérieures. Plusieurs fois elles me dirent que si je voulais revoir ma famille elles me le permettraient. Je n’ai jamais accepté – surtout parce que ma place est ici – mais aussi parce que le jour de mon départ le détachement m’a été très dur : détachement de mes parents, des Supérieures, de ma Patrie, de la langue, de tout ; en rentrant dans le bateau j’ai dit adieu pour toujours ; dans le ciel nous nous reverrons ».

La souffrance et l’espérance sont les deux constances dans la vie de Sr. Maria. Avant de partir pour l’Amérique du Sud vers Guayaquil en 1922, le typhus et la première guerre mondiale (1915-1918) marquèrent profondément l’âme et l’esprit de la bienheureuse. Après son arrivée dans la forêt amazonienne également les moments difficiles qu’elle dut affronter furent nombreux : mais Sr. Maria a été « la femme du oui ». Elle n’a jamais reculé malgré les nombreuses difficultés. Dans le livre on trouve tout ceci et d’autres évènements encore que Sr. Maria Collino réussit, grâce à son style moderne et fluide, à rendre actuels et passionnants l’histoire de cette Fille de Marie Auxiliatrice extraordinaire.

Ecris un commentaire
2 commentaires
27/06/2012 - Sr. Nunzia

SIAMO FELICI PER QUESTO GRANDE EVENTO : IL RICONOSCIMENTO DELL`EROICITA` DELLA VITA DI SR. MARIA CHE HO SEMPRE AMMIRATO. MI HA TOCCATO LA SUA SCELTA ESSENZIALE: NON QUELLO CHE FARA`, MA QUELLO CHE OFFRIRA` DARA` EFFICACIA ALLA MISSIONE. GRAZIE A SR. M. COLLINO PER IL DONO DI QUESTA BELLA STORIA DI SALVEZZA. SR. NUNZIA

23/06/2012 - Sor Vicenta Jaramillo - ECUADOR

Me alegra inmensamente la nueva biografía de sor Maria Troncatti. Será de gran provecho para conocerla y hacerla conocer en preparación a la Beatificación y por cierto para imitarla en tantas actitudes que expresan el ardor misionero en tierra ecuatoriana. ¡Un gracias especial a sor Maria Collino!.


OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.