"Le Christ ne peut pas être divisé"

"Le Christ ne peut pas être divisé" Rome (Italie). Une phrase d’une lettre de l’Apôtre Paul aux Corinthiens “Le Christ ne peut pas être divisé”, et la parole “ensemble” ont été choisies comme fil conducteur de la semaine du 18 au 25 janvier, pour promouvoir et renforcer l’unité des chrétiens.

Nous retrouvons ces thèmes dans ce document décisif de perspective pastorale qu’est l’Evangelii Gaudium du Pape Francesco qui écrit entre autre : « Vu la gravité du contre témoignage de la division entre les chrétiens, particulièrement en Asie et en Afrique, la recherche de parcours d’unité devient urgente. Si nous nous concentrions sur les convictions qui nous unissent et si nous nous rappelions du principe de la hiérarchie de la vérité, nous pourrions cheminer rapidement vers des formes communes d’annonce, de service et de témoignage. L’immense multitude qui n’a pas reçu l’annonce de Jésus Christ ne peut pas nous laisser indifférents ».

En réalité, comme nous le fait comprendre Paul dans sa première lettre aux Corinthiens, le risque de la fragmentation entre croyants, baptisés au nom de Jésus Christ, est présent depuis le début. La division des Eglises a des racines historiques et culturelles, mais finalement toutes se réduisent à une déformation de la foi chrétienne. Seul Jésus Christ, avec sa mort sur la croix, comme acte d’amour extrême, unit tous les êtres humains entre eux et avec Dieu. Pendant la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, les Eglises et les communautés ecclésiales rappellent ensemble que le Christ est leur unique fondement et que seulement en adhérant à Lui et en vivant son unique Evangile nous pouvons trouver la pleine et visible unité entre elles.

 Fonder notre vie sur le Christ, donc, signifie être une seule chose avec Lui, penser comme Lui pense, vouloir ce que Lui veut, vivre comme Lui a vécu. Mais comment nous fonder en Lui, nous enraciner en Lui ? Comment devenir une seule chose avec Lui ? En mettant en pratique l’Evangile. Jésus est le Verbe, c’est à dire la Parole de Dieu qui s’est incarnée. Et si Lui est la Parole qui a assumé la nature humaine, nous serons de vrais chrétiens si nous sommes des hommes et des femmes qui conforment toute leur vie à la Parole de Dieu. Si nous vivons ses paroles et mieux encore, si ses paroles que nous vivons nous font devenir « Paroles vivantes », nous sommes un avec Lui, nous nous appuyons sur Lui ; nous ne vivons plus le moi ou le nous, mais la Parole en tous. Nous pourrons penser qu’en vivant ainsi nous apporterons notre contribution parce que l’unité entre les chrétiens devient une réalité.

Ensemble” pour promouvoir le dialogue et la rencontre : “ Une attitude d’ouverture dans la vérité et dans l’amour doit caractériser le dialogue avec les croyants des religions non chrétiennes, malgré les différents obstacles et les difficultés, particulièrement avec les fondamentalistes de chaque partie. Ce dialogue inter religieux, rappelle le Pape, est une condition nécessaire pour la paix dans le monde et donc un devoir pour les chrétiens, comme pour les autres communautés religieuses ». Le dialogue doit être en premier lieu une conversation sur la vie humaine et simplement une attitude d’ouverture, en partageant nos joies et nos préoccupations. Ainsi on apprend à accepter les autres dans leurs différentes façons d’être, de penser et de s’exprimer. L’engagement pour l’unité qui facilite l’accueil de Jésus doit se transformer en un chemin indispensable d’évangélisation !

Ecris un commentaire
Il n'y a pas de commentaires pour cette entrée.
Soyez le premier à laisser un commentaire!

OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.