L`Afrique? C`est chic!

L`Afrique? C`est chic! Rome (Italie). Il y avait 6 Pays africains, 14 jeunes artistes émergents et 250  filles qui ont découvert la liberté artistique et qui du 19 au 23 mars au siège du Fandango Incontro, à Rome, mettront en scène un spectacle artistique plein de vie. L’Evènement proposé par Mission jeunes FMA Onlus http://www.missionegiovanifma.org/ et organisé en collaboration avec Fandango Incontro et Projet ABC Région du Latio , raconte des histoires et des émotions du Congo Brazzaville, de la Côte d’ivoire, du Gabon, du Mozambique, de la République Démocratique du Congo  et du Togo qui s’entrecroisent pour faire revivre, avec art, la même existence. 

L'association Missione Giovani FMA Onlus, fondée en 2010, a comme référence les 1414 communautés de l’Institut des Filles de Marie Auxiliatrice présentes dans 93 pays, sur tous les continents, pour réaliser des programmes  ayant comme finalité la prévention et le soutien des catégories les plus vulnérables et  atteignent plus de 3 millions de bénéficiaires directs. Elle s’adresse aux jeunes avec une attention particulière aux petites filles, aux jeunes en situation à risque et aux femmes en conditions précaires, en favorisant l’éducation et le développement socioéconomique et en luttant contre toutes les formes de violence et d’exploitation.  

Six centres de jeunes animés par les Filles de Marie Auxiliatrice ont collaboré à la réalisation des ateliers. A Abidjan, dans le quartier populaire de Koumassi, le Centre de Jeunes reçoit environ 300 enfants et jeunes, ce centre s’est exprimé dans la peinture à l’huile et sur étoffe, par la réalisation d’aquarelles et de cartes et dans la céramique. A Lubumbashi dans l’Est de la République du Congo, centre de richesse minérale mais aussi d’exploitation de mineurs, dans le centre de récupération des petites filles de la rue, il a été réalisé un atelier de cartes postales avec de la paille de maïs et de feuilles de bananes sèches et repassées. A Lomé, au Togo, le Centre professionnel exprime son imagination par des créations de mode : étoffes, vêtements, tricots, bandoulières et tongs de plage. Au Gabon à Oyem, au cœur de la forêt équatoriale, les enfants inventent leurs jeux et leurs gadgets, en recyclant ce qu’ils trouvent. A Pointe Noire, les artistes en herbe du Centre de Jeunes, nés durant la guerre civile du Congo Brazzaville, sont habiles dans la peinture à l’huile. Yaoundé capitale du Cameroun est une ville très active artistiquement en particulier pour le travail du bois. Au Mozambique à Maputo un centre né durant la guerre civile pour récupérer les enfants des rues, s’est spécialisé dans des articles cadeaux de bureaux et en sculpture de pierre d’Ebigù combiné avec du raphia.    

L’art rend possible « voir » et exprimer soi, le monde, la vie quotidienne au delà de ce que les paroles peuvent révéler. L’expression artistique active les ressources intérieures inexplorées et la capacité d’élaborer le propre vécu en lui donnant une forme que les autres peuvent percevoir et enrichir avec leur propre interprétation. Les images ne trompent pas, elles sont immédiates, authentiques, elles partent du plus profond et ne créent pas de barrières de défense. Elles parlent un langage universel et deviennent des clés pour entrer dans l’imagination et dans la culture d’un peuple pour mieux en saisir l’âme. En regardant ces tranches de vie, nous apprenons à mieux connaître aussi les jeunes « artistes » qui à travers ce qui est exposé, ont voulu communiquer leur vitalité, évoquer la réalité colorée, leurs moments de joie, d’espérance, d’application, presque une palette d’humanité.

L’Afrique c’est chic  est une approche de l’art sans stéréotype ou préjugé pour permettre aux jeunes talents de s’exprimer et d’entrer en dialogue avec des cultures différentes.
Un temps victimes, aujourd’hui ces jeunes femmes redécouvrent la vie à travers l’art, la liberté de s’exprimer et recommencent à vivre grâce à un acte de créativité. Les œuvres produites sont présentées pendant quelques mois et également dans d’autres expositions, dans quelques villes italiennes, dans le but de promouvoir les échanges et les rencontres interculturelles.

Ecris un commentaire
1 commento
20/03/2014 19:06:54 - Eleonora

W l'Afrique! Quelle merveille.


OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.