Joue pour la vie, dénonce la traite des personnes

Joue pour la vie, dénonce la traite des personnes

Rome (Italie). Mardi 20 mai dans la Salle Jean Paul II de la Salle de Presse du Saint Siège, s’est tenue une Conférence de Presse de présentation de la campagne Talitha Kum – le Réseau International de la vie consacrée contre la traite des personnes – pour la coupe mondiale de foot 2014 au titre: Joue pour la vie, dénonce la traite des personnes.

Le Cardinal João Braz de Aviz, Préfet de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique, a tout d’abord rappelé les nombreux rappels faits par le pape François sur le thème de la traite des personnes qu’il a définie « une plaie dans la chair du Christ ».
En Effet dans son Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium, le Saint Père dit : « Nous ne pouvons pas ignorer que dans les villes facilement augmentent le trafique de drogue et de personnes, les abus et l’exploitation des mineurs, l’abandon des anciens et des malades, diverses formes de corruption et de criminalité… »
Les religieux et les religieuses donc qui « se trouvent dans le monde entier employés dans leur mission au milieu de toutes les formes de pauvreté et touche du doigt l’humiliation, la souffrance, le traitement inhumain et dégradant infligé aux femmes, aux hommes et aux enfants de cet esclavage moderne » a dit le Cardinal.

Le programme de Talitha Kum  contre la traite des êtres humains, comme l’a expliqué la coordinatrice du réseau Talitha Kum sr. Estrela Castalone, FMA, a pour objectif général de « partager et d’optimiser les ressources que la vie religieuse possède en faveur des interventions de prévention, de sensibilisation et de dénonce de la traite des personnes et la protection et l’assistance  des victimes et des personnes vulnérables ».
Dans le concret, Talitha Kum participe à la préparation de logements et de centres d’accueil pour la guérison et la récupération des personnes avec le souci pastoral dans les centres de détention pour les immigrés clandestins et dans les centres de réfugiés. En vue de la prévention du phénomène sont prévus des cours de formation pour les religieuses et les laïcs les plus qualifiés, avec la campagne d’information et de sensibilisation et des programmes pour la protection des enfants et pour un meilleur revenu dans les zones géographiques moins développées, afin d’éviter que les sujets les plus vulnérables et économiquement pauvres qu’ils ne tombent  dans les filets de l’exploitation.

En conclusion de la conférence de Presse, sr Gabriella Bottani, coordinatrice du Réseau Un Cri pour la Vie,
A illustré comment se déroulera la campagne à l’occasion de la Coupe Mondiale de foot et a commenté : « Nous attendons le grand évènement de la Coupe Mondial de foot avec une grande émotion et joie, c’est une grande fête qui touche tout le monde, les petits et les grands, les vieux et les jeunes. Nous voulons que notre voix ne s‘élève pas que pour les vainqueurs, mais avec tous ceux qui n’acceptent pas que la vie soit comme un championnat de foot où gagne seulement le meilleur. Nous avons tous le droit de gagner pour avoir la vie en abondance : le droit d’avoir une maison, d’être soigné, d’avoir une école de qualité, d’obtenir un travail digne et justement rétribué, d’émigrer… le droit d’être libre ! ».
« Ce n’est pas possible de rester impassible sachant qu’il y a des êtres humains traités comme des marchandises ! » Ce sont les paroles du message du Pape François à l’Eglise du Brésil. C’est un appel ferme à tous de ne pas rester indifférents et impassibles face à cette grave plaie sociale que représente la traite des personnes, une des formes les plus explicites de l’esclavage au XXIe siècle. 

Les Championnats du monde de foot au programme  au Brésil du 12 juin au 13 juillet prochain nous donnent l’occasion de sensibiliser le monde sur les problèmes de la traite des êtres humains.

VIDEO

Ecris un commentaire
2 commentaires
23/05/2014 11:03:10 - Sr. Maria Concetta Ventura

Questo è "essere casa che evangelizza", sia che lavoriamo direttamente contro la tratta e a fianco di chi ne è vittima, nei Paesi d'origine e nel nostro Occidente che le sfrutta, sia che ci impegniamo a creare opinione attorno a noi, ad educare i giovani ad agire coerentemente per la dignità di ogni uomo e donna, tanto più se ancora bambino o adolescente!

22/05/2014 16:33:04 - giustinA ZANATO

come non essere sensibili davanti a tanta publicità e frenesia per un pallone? Ma quanto disinteresse davanti ad un bambino che muore per mancanza di cure o di una bimba che è prematuramente messa a dura prova per un lavoro che non le lascia il tempo di frequentare una scuola...come restare insensibili davanti alla tratta di essere umani o di estrupo che la segna per il resto della vita? Come possiamo prevenire tutto ciò? O come possiamo unirci a questa rete che ci richiama ai veri valori evangelici e che ci porta a dover stare dalla parte dei più deboli? Grazie a chi ci aiuta a metterci sulla strada di Emaus per presentarci altri "Gesù" che sono crocifissi ogni giorno ma che aspettano la risurrezione...


OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione, ma solo cookie tecnici e/o per il monitoraggio degli accessi. Se vuoi saperne di più clicca qui. Cliccando sul pulsante OK presti il consenso all'uso di tutti i cookie.